Les Différents

logo Les Différents

Le premier stage a démarré à la conserverie Les Différents

premier stage a la conserverie Les Différents
Les Différents
Les Différents
logo Ouest France

Le premier stage a démarré à la conserverie Les Différents

En quatre ans, l’activité de l’entreprise Les Différents s’est accrue, à Languédias (Côtes-d’Armor). Elle est devenue une conserverie artisanale à plein temps, avec trois personnes. Depuis cette semaine, elle va former, trois fois par an, des stagiaires en reconversion, avec le centre de formation Savoir-faire et découverte de Rouen.

premier stage a la conserverie Les Différents
Pendant cinq jours, six stagiaires ont été formés à la conserverie. Ici, les tartinables butternut piment d’Espelette qui ont été réalisés. L’entreprise, tenue par Enrico et Francesca Farinella, a aussi recruté Émeline Béchu, pour 30 heures par semaine, après une alternance réussie dans la société.

En 2018, Francesca et Enrico Farinella ont lancé leur entreprise Les différents, à Languédias, près de Dinan (Côtes-d’Armor).

Tout d’abord, ils ont proposé des pizzas en bons Italiens qu’ils sont, mais aussi des conserves de légumes bio. Puis, l’activité croissant, ils ont abandonné les pizzas pour ne se consacrer qu’à la conserverie, dans leur laboratoire qu’ils ont fait installer au démarrage.


Au cours de la semaine du 7 au 11 novembre 2022, ils ont accueilli, pour la première fois, des stagiaires en reconversion professionnelle, par le biais du centre de formation Savoir faire et découverte de Rouen (Seine-Maritime) et l’association Savoir-faire & co.
On fera ce type de formation trois fois par an, indique Francesca. Le centre s’occupe de recruter et monter les dossiers, nous, on assure la partie pratique avec six stagiaires, c’est le maximum.

Du matériel à la pointe de la technologie

Durant ce stage, les adultes qui ont des projets, pour certains de création d’entreprise ou d’apports de services, ont découvert la gestion d’une conserverie, avec la manipulation des légumes, l’élaboration de fiches techniques et fiches recettes, la mise en pratique des recettes, avec le choix des ingrédients, la stérilisation et pasteurisation, l’emballage et la commercialisation.

Ici, c’est une conserverie artisanale où nous utilisons un cuiseur, un autoclave, un four vapeur, une étiqueteuse, une doseuse et une capsuleuse. Autant de matériels à la pointe de la technologie, pour travailler et transformer la matière.
Ainsi, les élèves ont réalisé de la soupe de courges au curry, des tartinables butternut piment d’Espelette, de la ribollita toscane (plat de résistance végétal typique d’Italie), du confit d’oignons et de la gelée de pommes épicée.

Ce sont des micro-lots pour pratiquer et découvrir la recette, voir les différents ingrédients qui seront vendus dans des magasins bio et sur des marchés de Noël à Lamballe, Languédias et Andel, ajoute Francesca.

200 bocaux de soupe d’un demi-litre ont été réalisés pour la ferme de la Villeneuve, à Plénée-Jugon, qui est un de nos clients réguliers.

L’entreprise Les différents de par l’accroissement de son activité, a recruté tout
d’abord une jeune alternante qui a eu sa licence professionnelle en septembre en commercialisation des produits alimentaires marketing communication vente.
Émeline Béchu est désormais en CDD pour 9 mois sur un poste polyvalent de vente communication.

Elle nous a aidés à recréer notre site internet et nous souhaitons
ensuite qu’elle reste indique Francesca.

Des stagiaires témoignent

Anne Galisson, 53 ans, venue de Cannes, a son atelier de transformation de fruits et légumes à plus petite échelle, depuis trois ans. Je vends des fruits et légumes aux restaurateurs depuis quinze ans et j’ai ma 2e activité de transformation depuis trois ans. Je suis venue chercher à m’améliorer, à créer des recettes nouvelles et
découvrir la stérilisation et la pasteurisation. Tout me convient, c’est ce que j’attendais. Il y a un bon échange entre les stagiaires et les formateurs. Je vais pouvoir réutiliser des techniques.

Christophe Colombani, lui, est moniteur d’atelier à l’Esat l’Arche, en Anjou (Maine-et- Loire), et se forme dans le cadre de son travail. Nous avons déjà un atelier de transformation en confitures, depuis dix ans, et on développe un atelier de transformation alimentaire, avec des personnes handicapées, pour leur donner du travail. On fait déjà du vin. Je suis venu chercher toutes les informations nécessaires pour mettre en place l’atelier de transformation qui ouvrira en 2024. Le partage des connaissances est très riche, l’ouverture est très intéressante, les thèmes sont
appropriés aux besoins de chacun. J’ai vu tous les procédés de fabrication, transformation, commercialisation.

L’entreprise assurera deux nouvelles formations du 6 au 10 mars 2023 et du 22 au 26 mai 2023.

Elle sera présente sur les marchés de Noël de Lamballe les 2, 3, 4, 9,
10, 11 décembre ; à Languédias, le 27 novembre ; et Andel, les 11 et 18 décembre.

Contact : tél. 02 22 13 16 17, ou sur le site https://lesdifferents.fr/

Merci !

Ces articles devraient vous plaire :

Bonjour 👋
Abonnez-vous à notre newsletter !

Découvrez les derniers articles, recettes et promotions en avant-première !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre [link]politique de confidentialité[/link] pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier